Le Trou

Le Trou

(scénario pour un théâtre cinématographique)



        La mise en scène des figures est le pré-texte du non-texte qui orchestre la scène du monde en faux pour l’effondrer dans le trou, la fosse de lumière fauve déchiquetant les pages et les films de la mémoire de nos sens…

        Car le trou tôt ou tard, toujours maintenant, compromet la mise en représentation dans l’espace destructeur de la mise en scène, déchirure à tout jamais de ce qui n’est pas…

        Vous avez un blanc. Un trouble de mémoire laissant place à l’absence de tout propos…

        Vous aurez tout perdu de ce qui n’est en la possession d’aucun. Le langage ne reviendra pas. Les images ne sont pas. Il n’y a rien à entendre 
ou à percevoir. Circule alors le mouvant au creux de l’immobile. L’aboli de tout texte de toute représentation laisse circuler jusqu’à la perte de toute circulation. Rien de pensant ne peut penser l’impansable. Vous voici sans voix sans chemin…



Laisser un commentaire

You are commenting as guest.