Les flueurs

Les flueurs: des textes courts pour prendre feu

Cette nouvelle collection du Grand Souffle se place sous le signe, dirait Georges Bataille, de « l'autorité souveraine de l'expérience », où l'expérience se donne, dans le vivant et l'écriture, en tant que déflagration.

D'où la référence à ce mot-image de Rimbaud, dans le vers : « les flueurs d'astres lactés » pour dire la queue en feu des comètes qui, parfois, percent le regard, ouvrent une brèche dans la perception consciente ordinaire.

Ces textes sont la tentative, dans les divers champs de l'expérience humaine, de provoquer une science du cri, un art imprévisible et imposé du choc.

9,80 € Baisant, seule

Baisant, seule

Camélia MONTASSERE

Une femme. Une femme traquée depuis l'enfance par « la bête ». Soumise à sa pulsion, violée par ses images. Une femme inadmissible, une exilée.

Ne raconte pas la jouissance. En vit la brûlure, l'angoisse, la transe. Désir volcan de la pensée.

Mais quand désespérée de voir le jeu sans fin, appelle dans l'obscur – qui, quoi ?

Une traversante.

« J'aime cette écriture, nette et sans effets inutiles, loin du narcissisme. La force du thème traité, l'obsession, la mémoire, la jouissance, l'approche d'un secret qui a besoin de l'écriture pour se dire, l'absence de maniérisme donc de mensonge.
Un texte fort et vrai, assez difficile, qui doit être reçu comme il est, comme un coup. Il s'adresse à ceux qui le méritent ».

J.M.G Le Clézio
Prix Nobel de littérature

Titre Baisant, seule
Auteur : Camélia MONTASSERE
ISBN 13 : 978-2-916492-30-8
Format : 13x19
Nombre de pages 80 p.
Inédit
Broché.
Prix public : 9, 80 euros TTC
9,80 € L’autre obscénité

L’autre obscénité

Nathanael FLAMANT

Un être qui s'effondre, c'est une expérience si intime, si violente. La foudre, je l'ai reçue un soir, d'une rupture amoureuse.

D'habitude, perdant l'autre, on attend de tourner la page. On se referme, on cicatrise, on enfouit – on repart. Le temps humain est un tapis roulant. Cette fois, je me suis arrêté. J'ai plongé, seul, pendant des mois.

Ce récif s'est écrit, sans savoir, par la fissure du cœur, quand je ne pouvais plus me souffrir moi-même. J'ai crié, pleuré jusqu'à l'obscène. L'écriture m'a mené, comme un coup elle aussi, vers le secret pris dans la glace.

On ne sait pas parler d'un secret : ce qu'il reste à toucher quand tout est rompu. Alors, un jour, dans la pesanteur de la grâce, c'est lui qui nous parle – d'avant nous, devant nous.

Titre : L’autre obscénité
Auteur : Nathanael FLAMANT
Collection : Les flueurs
ISBN 13 : 978-2-916492-38-4
Format : 13 x 19 cm
Broché avec dessins
Pages : 96 p.
Prix public : 9, 80 euros TTC
9,80 € L'épopée des fous

L'épopée des fous

Matthieu Baumier

Ce texte est né d'une expérience de déconnexion du réel. Il fut, pour son auteur qui s'est risqué tout entier, la condensation et le révélateur d'un affrontement avec la part ténébreuse de soi, « la part maudite » dirait Georges Bataille.

« J'ai été suicidé par Himmler » : Matthieu Baumier nous laisse devant ce cri. L'épopée des fous, par sa nature de témoignage intime, de confidence à vif, est un acte qui engage et englobe le geste de tout écrivain dans son rapport à l'écriture et à sa propre expérience.

Laisser émerger le mal, sans contrôle ni fascination, à partir de « l'expérience d'une autre vie dans la vie de ce moment-là », c'est rencontrer de front l'épreuve du temps, le lien énigmatique, indéfiniment mis en jeu dans la conscience humaine, entre le mot et la mort.

Titre : L’épopée des fous
Auteur : Matthieu Baumier
Collection : Les flueurs
Format : 10,2 x 18,3 cm, 76 pages
Broché, dessins en noir et blanc
ISBN 10 : 2-9520760-4-9
ISBN 13 : 978-2-9520760-4-3
ISSN : 1775-7517
Prix : 9,80 euros